Choisissez une niche, produit de best-seller qui fait appel à la majorité de vos lecteurs. Idéalement, il devrait être un produit que vous utilisez activement, ou avoir une bonne compréhension de la façon d'utiliser. Si vous n'êtes pas sûr de quel outil choisir parmi une liste de concurrents sur le marché, consultez les notes sur les sites d'examen pour voir comment les utilisateurs réels se sentent à ce sujet.
NetAffiliation.com a été créé en 2004 à Paris. La majorité des membres du réseau sont de l’Europe et de l’Amérique latine. Pour les nouveaux annonceurs, les frais de démarrage sont de 300 €. Pour chaque produit vendu, NetAffiliation se prend une commission d’environ 25-29%. Le réseau NetAffiliation comprend plus de 1000 différents programmes et plus de 55000 éditeurs actifs. NetAffiliation est un réseau très occupé: 3 milliards de clics pour 47 milliards d’affichages par mois.
Présentement, je suis éditeur (affilié) de l’annonceur (marchand) Amazon.ca et Amazon.fr. Lorsque je désire faire la promotion d’un produit de Amazon.ca sur mon blogue, j’ouvre tout simplement une session sur Amazon.ca et je recherche le produit que je souhaite promouvoir. Lorsque j’ai trouvé le produit, Amazon génère un lien unique que j’utilise sur mon blogue. Par exemple, dans ce présent billet, je mentionne le logiciel Antidote . Si vous survolez le lien avec votre curseur de souris, vous pourrez voir le lien unique. Si vous cliquiez sur le lien, vous seriez transporté vers le site internet d’Amazon, sur la page du produit en question. Si vous décidiez d’acheter le livre, Amazon me récompenserait en me donnant une commission (autour de 4-5% du prix de vente du bien).
Tu peux commencer par t’inscrire sur les sites s’ils te donnent l’autorisation. Seulement je l’ai déjà dit, nombreux sont ces sites qui ne marche pas vraiment mais tu peux essayer Scarlet Clicks et me faire un retour. Pour payoneer, je te recommande de demander ta carte en Euro en même temps. ça prend un peu de temps avant de venir et ce serait dommage qu’elle te bloque dans ton business.
Obtenir un bon retour sur investissement marketing: Cela empêche beaucoup de monde de dormir la nuit. Comment l'argent dépensé pour cette entreprise de relations publiques se traduira-t-il en dollars de vente? Comment cette énorme campagne de publicité coûtant un million de dollars aura-t-elle un impact sur votre marque? Pour la plupart des initiatives marketing, déterminer le retour sur investissement est un jeu d’attente imprévisible sans issue garantie.
In February 2000, Amazon announced that it had been granted a patent[18] on components of an affiliate program. The patent application was submitted in June 1997, which predates most affiliate programs, but not PC Flowers & Gifts.com (October 1994), AutoWeb.com (October 1995), Kbkids.com/BrainPlay.com (January 1996), EPage (April 1996), and several others.[13]
Attention cependant: dans ce métier, il existe de nombreuses arnaques. Ventes pyramidales, kits de démarrage que vous devez payer une fortune, incitation importante au recrutement… Mon conseil? Ne rejoignez que les sociétés qui ne vous obligent pas à acheter les produits avant d’essayer de les vendre. Sinon, le risque de vente pyramidale est bien trop élevé.
iGraal, c'est le numéro un du cashback en France. Avec plus de 1600 sites e-commerce partenaires, vous trouverez certainement des boutiques qui vous plaisent. iGraal va vous permettre d'empocher 10 euros dès votre inscription, sans aucune obligation. Notez que vous devrez toutefois accumuler 20 euros sur votre compte pour retirer vos gains avec Paypal.
Le principe est simple: vous postez votre bon plan avec votre lien de parrainage, et vos amis ou des inconnus s’inscrivent via votre lien. Vous pouvez également envoyer un code ou une invitation de parrainage. Cela vous permet alors de toucher une commission, parfois petite, parfois grande. Par exemple avec ce système vous pouvez gagner jusque 100 euros par personne que vous recommandez pour une ouverture de compte en ligne chez Boursorama. Oui, 100 euros 😉
Affiliates discussed the issues in Internet forums and began to organize their efforts. They believed that the best way to address the problem was to discourage merchants from advertising via adware. Merchants that were either indifferent to or supportive of adware were exposed by affiliates, thus damaging those merchants' reputations and tarnishing their affiliate marketing efforts. Many affiliates either terminated the use of such merchants or switched to a competitor's affiliate program. Eventually, affiliate networks were also forced by merchants and affiliates to take a stand and ban certain adware publishers from their network. The result was Code of Conduct by Commission Junction/beFree and Performics,[35] LinkShare's Anti-Predatory Advertising Addendum,[36] and ShareASale's complete ban of software applications as a medium for affiliates to promote advertiser offers.[37] Regardless of the progress made, adware continues to be an issue, as demonstrated by the class action lawsuit against ValueClick and its daughter company Commission Junction filed on April 20, 2007.[38]
LinkConnector is something of a mixed bag, so it’s probably best for experienced affiliates who have become disillusioned with other networks and are looking to expand. LinkConnector’s bizarre mix of high-quality products and a low-quality dashboard make it hard to truly assess its viability, but their exclusive deals with some vendors can make it a true home run for publishers working in certain niches.
Aujourd’hui, les biens les plus vendus à l’aide des plateformes d’affiliations sont les produits électroniques (logiciels, livrels, etc) et les livres, mais je crois que dans le futur, nous verrons de plus en plus de publicités pour des produits physiques (exemple: un vélo, un ordinateur, des outils, etc). Je dirais même que les lecteurs d’un blogue sur la course à pied auraient un avantage à être exposé à des pubs de chaussures et de vêtements sport, plutôt qu’à une annonce du ebook : “Comment faire de l’argent sur internet”.
×